Quand je pense que BEETHOVEN.... Eric-Emmanuel Schmitt -

Publié le par Marie

 

 

quand-je-pense-que-beethoven.jpg

 

 

Un jour, lors d'une exposition de masques, Beethoven revient dans la vie d'Eric-Emmanuel Schmitt : l'écrivain se rappelle l'avoir aimé passionnément autrefois, pendant son adolescence.

Pourquoi Beethoven s'est-il éloigné ? Pourquoi l'homme d'aujourd'hui n'éprouve-t-il plus ces émotions, ce romantisme, ces orages intérieurs et cette joie ? Qui a disparu ? Beethoven ou nous ? Et qui est l'assassin ?

Ce texte est suivi de Kiki van Beethoven, l'aventure d'une femme, la soixantaine rayonnante, laquelle va, grâce à la musique, changer sa vie ainsi que celle de ses trois amies. Une fable sur la jeunesse perdue et les secrets ensevelis.

 

Mon avis 

 

Plus attiré par Eric Emmanuel Schmitt que Beethoven, j'ai emprunté ce livre à la bibliothéque et j'avoue m'être enrichie auprés de cet auteur. J'ai écouté le cd avec attention, je suis ravie de mon choix. L'auteur nous parle de Beethoven qu'il a connu enfant, abandonne et n'éprouve plus aucune sensation pendant l'adolescence et le redécouvre beaucoup plus tard lors de cette exposition. Les symphonies sont analysées, explquées de façon aguichantes pour la lectrice que je suis dans le domaine de la musique classique . Derrière ses lignes de philosophie, de la psychologie, j'ai refermé la première partie de ce roman subjugée, conquise, grandie.

La seconde partie reprends qq points communs et émotions communes au récit de l'auteur, mais j'ai beaucoup aimé ces personnages, ces mamies si différentes découvrant ou redécouvrant cet illustre personnage qu' est Beethoven. La belle rencontre entre ce jeune rapeur et Kiki dans le parc... la fin de cette histoire est une belle ovation également pour ce musicien que les générations futures apprécient sous des rythmes différents. 

Publié dans J'AIME.....BEAUCOUP

Commenter cet article