Ne le dis pas à Maman - Toni Maguire -

Publié le par Marie

 

 

 

 

 

 

 

 

ne le dis pas à maman

 

Quatrième de couverture

 

J'avais confiance en l'amour de ma mère.

Elle lui dirait d'arrêter.

Elle n'en fit rien

TM

 

L'histoire bouleversante d'une petite fille face à l'inceste et à la trahison...

 

Cet ouvrage édifiant et le témoingage de l'extraordinaire courage de Toni Maguère.

Closer Magazine

 

Mon Avis

 

Evidemment dés les premières lignes on accroche.

Une jeune femme se retrouve au chevet de sa mère dans un hospice.

Toni revient sur son passé.

Ce passé terrible d'une petite fille de 5 ans que la mère élevait seule, le papa militaire.

Celui ci revient vivre avec Elles .... 

L'abominable histoire débute, par un baiser, cette petite fille se confit à sa Maman.

Le plus grave, ahurissant c'est que cette adulte même si elle ne veut pas y croire sait que sa fille ne peut raconter d'histoire, on ne raconte pas avec autant de détail un baiser d' amoureux.

Chaque semaine le pére emméne sa fille dans une grange, son garage parait-il !!

C'est affreux, non que ce soit exposer, décrit, l'histoire de ce côté là décrit les scénes sous le regard de cette petite fille devant son père qu'elle craint.

Ne le dis pas à Maman elle ne t'aimerait plus, on nous sépareraient.

Antoinette c'est son prénom à cette enfant, en elle un autre personnage qu'elle nommera ( Toni) sa conscience en quelque sorte.

Plusieurs déménagements, la famille sur laquelle elle comptait la laissa tomber plus tard.

Elle n'était qu'une ado, elle fut enceinte , elle avorta.

Famille, Amis, Professeurs,lui rejetterons la FAute .

Tentative de suicide, hospitalisation dans un hopital pshychiatrique.

Le pére jugeait, emprisonné.

La trahison de sa mère pour ne pas se retrouver seule fini par reprendre dans sa maison sa fille.

Mais un beau jour Antoinette revient chez eux, découvre sa mère au pied de son époux qu'elle n'a cessé d'aimer plus que tout.

 

Bien sur on ne doit pas juger, mais il faut avouer quand même que c'est monstrueux qu'une mère laisse à son mari qui plus est le père de l'enfant son jouet pour répondre à ses fantasmes, ses pulsions sexuels.

Toni porte tellement d'amour à sa mère qu'elle lui pardonnera, sera là jusqu'à son dernier souffle.

Croyez vous que le mari lui soit venu ...

 

J'ai résumé, trop pour une fois ,que cela ne vous empêche pas de le lire.

Publié dans J'AIME.....BEAUCOUP

Commenter cet article